Comment utiliser une huile essentielle et profiter de ses bienfaits


L'usage des huiles essentielles dans un but thérapeutiques, fait partie de l’aromathérapie, c'est a dire la médecine par les plantes, souvent associée à la phytothérapie (le fait d'utiliser la plante dans son ensemble, et non juste son huile essentielle). Lorsque nous utilisons l'huile essentielle, nous employons en fait les composants chimiques les plus subtils des plantes médicinales, volatils et puissants, qui vont demander un minimum de savoir faire afin de les "consommer" le mieux possible et profiter au maximum de leurs bienfaits. Effectivement, une huile essentielle est la fraction odorante volatile extraite des végétaux, volatile signifiant : qui passe facilement à l'état de vapeur, il s'agit donc d'un concentré de composants que la plante utilise pour se protéger, ou se défendre d'un agression extérieure, ou bien se réparer (chaleur, soleil, champignons, insectes, bactéries, virus...)

Énormément de problèmes de santé peuvent être traités par les plantes médicinales, mais force est de constater que "big pharma" (l'industrie pharmaceutique mondiale) use et abuse de son influence pour décrédibiliser cette médecine ainsi que ses défenseurs. En effet il est possible de guérir des infection, inflammations, douleurs et divers déséquilibre avec des plantes naturelles et sans se ruiner et sans avaler divers additifs et excipients supplémentaires, inutiles.


Pourquoi utiliser un produit chimique avec des effets secondaires probablement toxiques sur le long termes en nourrissant une industrie capitaliste et corrompue, loin d’être bienveillante, alors que l'on peut obtenir les mêmes résultats voire mieux avec des produit naturels ?


Dans cet article, je détaillerai les différentes manières d'administrer les huiles essentielles, ainsi que les contre indications. Tout comme les médicaments conventionnels, il y a certaines règles à respecter.

De manière générale, il est généralement recommandé de se tourner vers un aromathérapeute afin d'éviter de commettre des erreurs dans l'utilisation des huiles essentielles, mais toute personne faisant preuve de bon sens, et n'ayant pas peur d'aller chercher les informations, de se documenter pourra déjà commencer à découvrir les vertus des huiles. Le dogme de notre société étant orienté vers la médecine allopathique, les connaissances en naturopathie seront en mon sens bien plus accessibles.


Par exemple pour un mal de tête, est il plus sain d'aller à la pharmacie acheter une boite de Doliprane, médicament totalement banalisé par le système de santé, toxique pour le foie et contenant en plus du principe actif qui est le paracétamol une flopée d'additifs (Excipient à effet notoire : sodium (409 mg/cp). Excipients : povidone, amidon prégélatinisé, carboxyméthylamidon sodique (type A), talc, stéarate de magnésium, hydroxypropylcellulose, hypromellose, macrogol 6000) ou bien de se masser les tempes avec

quelques gouttes de l'huile essentielles indiquée, réaliser quelques grandes inspirations après avoir déposé quelques gouttes sur le poignet, en l'accompagnant d'une tisane de chrysantemum par exemple ? Le choix est vite fait si l'on est est dans une optique de limiter au maximum les produits toxiques/synthétiques dans notre organisme.


Diverses façons d'administrer les huiles essentielles existent :


L'usage interne (huile ingérée) ne peut être légalement conseillé que par un médecin ou un pharmacien. Il s'agira par exemple de verser quelques gouttes dans une tasse d'eau tiède ou bien dans une cuillère de miel pour une consommation par voie orale, mais d'autres possibilités existent, il est possible de déposer quelques gouttes d huile sur un cachet neutre (charbon), voire même une boulette de mie de pain.

il est aussi possible de fabriquer soit même ses gélules, mais aussi de les faire préparer par le pharmacien, à savoir que seulement 65 pharmacies en France le font ce qui est très peu.


voie vaginale : il est possible de faire préparer des ovules prescrit par l'aromatherapeute qui seront utilisés de la même manière que les ovules conventionnels en respectant la posologie donnée.

voie anale : de la même manière il sera possible de faire préparer des suppositoires

voie nasale : diluer l'huile essentielles avec une huile végétale et instiller quelques gouttes dans chaque narine

voie auriculaire : de la même manière que la voie nasale mais à instiller dans le conduit auditif.

voie respiratoire : en inhalation en versant quelques gouttes d'huile essentielle dans un bol d'eau bouillante mais aussi en diffusion grâce à l'usage d'un diffuseur qui permettra de garder une diffusion continue dans une pièce du logement.


L'usage externe lui est à tort sous estimé, nous avons tendance à minimiser les effets bénéfiques que peuvent avoir les huiles essentielles, la faute à notre société qui d'une part ne laisse quasiment aucune place à cette pratique, mais qui en plus la diabolise grâce aux médias qui ne sont pas avares en détracteur qui souvent si l'on creuse un peu sont liés à big pharma et ont des intérêts autres que notre santé à nous inciter à consommer du chimique.


Une application sur la peau permet une absorption par le réseau capillaire en évitant la barrière du foie, tout en stimulant la micro circulation cutanée suivant les huiles essentielles utilisés.


Huile essentielle diluée dans une huile végétale (olive, noyau abricot, amande douce etc...) diluée à 5% jusqu’à 30% à appliquer sur la peau (problème cutané par exemple) ou bien à utiliser en massage (maux de tête, problèmes digestifs, douleur musculaires, relaxation etc...)


Huile essentielle dans un bain il suffira d'ajouter quelques gouttes dans une base neutre prévue à cet effet de bien mélanger et verser ce mélange sous le filet d'eau du robinet

Ne jamais versez l'huile essentielle pure dans l'eau du bain car elle va flotter, ne pas être diffusée et risque d'irriter la peau.


A PROSCRIRE

Les huiles essentielles sont interdites par voie interne aux femmes enceintes, allaitantes, aux nourrissons et aux enfants de moins de 7 ans

En interne : ne pas dépasser 1 à 2 gouttes 3 fois par jour pour un adulte, 1 à 2 gouttes par jour pour un enfant de 7 ans

Ne jamais appliquer pure sur les muqueuses

Ne jamais appliquer pure sur les yeux (utiliser les eaux florales)


Voilà nous y voyons désormais plus clair sur les différentes façons d'utiliser une huile essentielle, le domaine étant tellement vaste, je traiterai aussi ultérieurement d'autres thèmes comme les compositions et principes actifs des huiles essentielles, quelle huile pour quel problème? comment choisir son huile essentielle?

A très vite pour un nouvel article



23 vues
 

©2020 par Bien être total. Créé avec Wix.com