Zoom sur les aliments transformés, nos pires ennemis alimentaires



Nous l'avons tous constaté, lorsque nous sommes à l'extérieur et que nous voulons grignoter un petit quelque chose comme par exemple dans les machines automatiques que l'on peut trouver un peu partout, les seuls produits proposés sont souvent des barres chocolatées, des sodas, des chips, des bonbons. il est très rare de voir des produits frais ou bien des fruits secs, enfin des produits sains tout simplement. Nous pouvons aussi parler des snack ou kebab pour manger sur le pouce, qui nous proposent aussi des aliments transformés en majorité. Une étude néo-zélandaise a calculé qu'ils constituaient plus de 80% des aliments emballés en supermarché.



Ici un exemple d'aliments transformé, en l'occurrence il s'agit du Danao. Nous pouvons constater que le lait est transformé et arrive loin dans la composition.






Pour être plus précis les aliments ultra transformés contiennent une longue liste d'ingrédients généralement supérieure à 5 comme par exemple les huiles hydrogénées, le gluten, les protéines hydrolysée, la maltodextrine, le sucre inverti, les isolat de protéine de soja, l'amidon de riz, la lécithine de soja ou bien le sirop de glucose et bien entendu cette liste n'est pas exhaustive…

Ce sont des produits artificiels qui sont donc fabriqués de façon industrielle la plupart du temps à partir d'une combinaison d'ingrédients ils ne sont donc pas fourni tel quel par la nature leur constitution même n'est pas naturelle, ils sont tellement transformés la plupart du temps que nous ne pouvons même pas discerner l'aliment d'origine.

Après la seconde guerre mondiale, l'industrie agroalimentaire a développé des techniques de transformation des aliments qui ont permis la séparation et la purification des constituants alimentaires. Les industriels se sont ainsi dotés d'une palette d'ingrédients qui leur offrait un champ de possibilités infinies. On entrait de plain-pied dans l'ère de l'alimentation industrielle.


Ci dessus la préparation des saucisses type "Knacki Herta" (vidéo complète ici)


Ces nouveaux ingrédients ont été mélangés isolé et recombinés pour créer de nouveaux produits ou bien pour reconstituer artificiellement des aliments.

Grâce au fractionnement du blé par exemple en farine blanche, germe, son, amidon de blé, amidon modifié de blé, sirop de glucose, dextrose… On a pu fabriquer du pain de mie complet. l'industriel prend de la farine blanche à laquelle il ajoute du son et un peu de gluten il reconstitue donc artificiellement la farine de blé complète il y ajoute de l'huile du sucre de la levure et le tour est joué.


Autre exemple, toujours selon Ce même procédé de fractionnement recombinaison, la barre chocolatée. une barre se fabrique à partir d'ingrédients recombinés comme le sucre, le beurre de cacao, le lait écrémé en poudre, le beurre concentré, les émulsifiant, la vanilline, l'huile de palme, la farine de froment, des morceaux de noisette broyé, etc. La liste des ingrédients peut-être vraiment très longue.


Certains jus de fruits peuvent être considérés comme des aliments transformés quand ils ont perdu leurs fibres, vitamines et minéraux et contiennent des additifs, c'est le cas des jus de fruit à base de concentré ou de poudre déshydratée à laquelle on rajoute de l'eau, parfois du sucre et certains additifs.

À l'inverse les produits pas, peu, moyennement où normalement transformés sont reconnaissable au fait qu'ils proviennent directement de produits végétaux ou animaux fourni par la nature, ils ne sont pas recombinés à partir d'ingrédients ou tellement raffiné qu'on ne reconnaît plus leur origine. Par exemple un filet de cabillaud n'est pas ultra transformé car vous pouvez reconnaître l'origine du poisson et le produit n'est pas une recombinaison d'ingrédients de poisson. les sardines en conserve ne sont pas non plus ultra transformées car on reconnaît le poisson d'origine. En revanche les nuggets de poulet le sont car c'est une combinaison d'ingrédients et qu'il est impossible de discerner le poulet qui entre dans sa composition. De même la confiture de fraises faite maison n'est pas un produit ultra transformé car on peut deviner qu'elle provient de fraise alors que le jus de pomme clarifié sans pulpe, reconstitué à base de concentré l'est.


Un exemple d'aliment ultra transformé que l'on ne soupçonne pas : le yaourt a 0% par exemple le sveltesse de Nestlé à 0% saveur pistache.




Nous y retrouvons pas moins de 17 ingrédients tout ça pour un simple yaourt qui est censé être bon pour la santé, Un yaourt “normal” ne devrait contenir seulement du lait, le ferment et des fruits, aucun de tous ces additifs tel que les Amidons, gélifiants, correcteurs d'acidité, arômes et autres édulcorants.


L'ironie est que ce produit possède en plus un nutriscore à ce qui pousse à se dire que ce produit est bon pour la santé alors que c'est faux. il vaut mieux connaître soi-même les aliments plutôt que de se fier à une palette (nutriscore) qui elle aussi peut subir l'influence des lobby industriels de l'agroalimentaire, et donc nous induire en erreur volontairement pour le profit.


Nous aborderons dans les prochains articles les effets néfastes de tous ces additifs et vous serez surpris de l'opacité qui règne autour de ces poisons, nous aborderons aussi tous ces produits par type d'aliment car comme pour l'exemple du pain de mie complet, il y a des produits pour lesquels on ne se douterait pas qu'il sont mauvais, abonnez-vous pour être averti du prochain article si vous êtes intéressé.


S'il fallait retenir une chose de cet article à propos des aliments transformés c'est que si plus la liste d'ingrédients est longue et plus votre produit est éloigné de l'aliment d'origine, alors vous aurez la certitude qu'il s'agit d'un aliment dont il faut se méfier.






3 vues0 commentaire